La France reconnaissante

22/10/2014
La France reconnaissante

Entre Paris et Lomé, son coeur balance

Kofi Yamgname, ancien secrétaire d’Etat de François Mitterrand, entend toujours se présenter à l’élection présidentielle de 2015 … au Togo. C’est ce qu’il a affirmé mardi après une rencontre avec des membres de l’opposition.

‘Je sais que quelles que soient les situations, le pouvoir ne sera pas favorable à ma candidature. Je suis originaire du Nord comme le pouvoir et ils savent ce que cela veut dire. Je veux leur prendre toutes les voix du Nord. J'ai déjà levé toutes les entraves administratives et si le peuple togolais veut que je sois son candidat, je le serai’, a déclaré celui qui a effectué toute sa carrière politique en France.

A la tête d’une petite association dénommée ‘Sursaut Togo’, M. Yamgnane est tiraillé entre son désir d’accéder à un poste politique en France et son espoir de jouer un rôle dans son pays natal où ses seules attaches sont familiales.

Lors de l’élection de François Hollande, Kofi Yamgname avait espéré décrocher un poste de ministre ou de secrétaire d’Etat, sans succès.

Cet ancien Maire d’une petite ville de Bretagne a vu son nom circuler ces derniers jours dans la presse française à la rubrique faits divers. La police tente de savoir quel a été son rôle exact dans un trafic supposé de cartes de séjour organisé par Christophe Rocancourt, l'arnaqueur des vedettes de Hollywood.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.