«La HAAC doit assainir le paysage médiatique»

05/06/2011
«La HAAC doit assainir le paysage médiatique»

Après une longue léthargie, la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (HAAC) est de nouveau opérationnelle avec la prestation de serment, vendredi, de ses 9 membres.
Contacté dimanche par republicoftogo.com, le ministre de la Communication Djimon Oré (UFC, opposition) se félicite que l’institution puisse à nouveau fonctionner. Il salue la compétence des personnalités choisies par le chef de l’Etat et par l’Assemblée et espère que l’institution jouera son rôle de régulateurs des médias. Il demande au passage plus de professionnalisme chez les journalistes et le respect de l’éthique et de la déontologie. 

Republicoftogo.com : Depuis plusieurs mois on attendait à ce que la nouvelle équipe de la HAAC prenne ses fonctions, c’est chose faite. Vous êtes satisfait ?
 Djimon Oré :  Tout à fait. Le mandat des membres précédents était arrivé à son terme il y a déjà un certain temps et leurs successeurs, faute d’avoir prété serment, ne pouvaient toujours pas entrer en fonction. Il y avait donc un vide et l’activité de l’institution s’en trouvait paralysée. C’est donc un nouveau départ pour la HAAC dont la mission est essentielle dans la régulation de l’espace médiatique au Togo.

Republicoftogo.com : La nouvelle équipe a-t-elle les compétences nécessaires pour mener à bien sa mission ?
Djimon Oré : Elles existent et j’espère que la nouvelle équipe se donnera à fond pour assainir le paysage médiatique.

Republicoftogo.com : Pourquoi parlez-vous d’assainissement ?
Djimon Oré : De nombreux journalistes pensent que le rôle de la HAAC est uniquement de sanctionner les médias ou de procéder à leur fermeture. Il n’en est rien.
L’assainissement implique que la HAAC mette du sien pour pousser vers plus de professionnalisme, pour le respect de l’éthique et de la déontologie qui doivent guider le travail des journalistes. C’est cela le sens que je donne à cette expression; il est essentiel que nous évoluions vers une presse professionnelle qui inspire confiance et respect. Il s’agit la de l’une des composantes de la promotion de la démocratie et de la construction de l’Etat de droit.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.