La Maison des jeunes de Lomé prend forme

05/12/2013
La Maison des jeunes de Lomé prend forme

Située à Lomé dans le quartier d’Amandahomé, une Maison des jeunes verra bientôt le jour. Elle est financée en totalité par l’Etat pour un coût de 1,2 milliards de Fcfa. Elle comprendra des ateliers de formation, des salles de cours, des espaces de récréation, une salle numérique, des équipements sportifs dont une piscine, un théâtre en plein air de 1.000 places, un salle polyvalente de 500 places, des espaces de réunion et une auberge de plusieurs chambres.

Les travaux avancent rapidement. Jeudi, Victoire Dogbé-Tomegah, la ministre du Développement à la Base, s’est rendue sur place accompagnée de ses collègues de la Sécurité et des Sports et d’un responsable du ministère des Travaux publics.

Dans 6 mois, les premiers bâtiments devraient être opérationnels.

Des complexes similaires sont en cours de construction à Kara et à Atakpamé, à terme, toutes les préfectures du Togo devraient en être dotées.

Pour Victoire Dogbé-Tomegah, qui pilote le projet, ces Maisons seront des lieux d’apprentissage, de formation, mais aussi des espaces de vie et d’échange pour tous les jeunes.

Photo : (de gauche à droite) Victoire Dogbé-Tomegah, Yark Damehane (Sécurité) et Angèle Amouzou Djaké (Sports)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.