La bonne conduite du NDI

05/01/2011
La bonne conduite du NDI

Badié Hima (photo), le directeur du National Democratic Intitute (NDI) pour le Togo s’est félicité mercredi de sa collaboration avec la Concertation Nationale de la Société civile (CNSC), un regroupement d’une centaine d’organisations de la société civile. Un partenariat qui s’inscrit dans le cadre de l’appui au processus électoral au Togo.
Le NDI est une organisation américaine non gouvernementale qui œuvre pour le renforcement et le développement de la démocratie à travers le monde. Faisant appel à un réseau d’experts volontaires, NDI accorde un appui pratique aux leaders politiques et dirigeants de la société civile qui travaillent à l’établissement de valeurs et institutions démocratiques dans leurs pays.

Republicoftogo.com : Le NDI est présent au Togo depuis un an. C’est l’heure d’un premier bilan.

Badié Hima : Le NDI a ouvert ses programmes au Togo pour accompagner le processus électoral et appuyer le processus démocratique
Il a aidé la CNSC à recruter 300 observateurs pour la présidentielle de 2010 qui ont dressé le bilan des améliorations à apporter pour les prochains scrutins
L’implication de la société civile est essentielle car partout où le processus politique a réussi, la société civile a joué un grand rôle.

Republicoftogo.com : Où en est-on du Code de bonne conduite des partis politiques initié par votre organisation ?

Badié Hima : C’est en bonne voie, il ne reste que la phase finale, c’est à dire celle de la signature par les 14 partis politiques qui ont pris part aux travaux.
Un code de bonne conduite ne remplace par les textes de la république, il permet juste de les clarifier et de les rendre accessibles au citoyen ou au militant. Il est la synthèse des éléments du Code électoral, de la constitution, de l’Accord politique global (APG) et des autres règlements du Code électoral. Une fois qu’on est sortie du processus électoral.
La démocratie, c’est la diversité mais également le respect et la tolérance des opinions des autres. Les démocrates ne doivent jamais fermer les portes à la discussion.
Nous allons réunir l’ensemble des partis afin que tous les acteurs puissent participer au processus de reformes constitutionnelles et institutionnelles en cours. Si le processus est inclusif, le Togo peut se dire qu’il aura définitivement trouvé la solution à la crise politique qu’il traverse depuis des années.

Republicoftogo.com : Vous serez là pour les élections locales ?

Badié Hima : Bien sûr et le code de bonne conduite sera justement l’un des instruments de régulation parmi d’autres.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.