La bonne foi du gouvernement est réelle

12/09/2012
La bonne foi du gouvernement est réelle

L’Alliance, une formation de l’opposition, participe au dialogue politique en cours au Togo. Son porte-parole, Ourna Gnanta (photo), dit croire à la bonne foi du gouvernement et est persuadé du succès des discussions. Dans l’entretien qui suit, il indique également soutenir un certain nombre des préalables exigés par le collectif « Sauvons le Togo » (CST).

Republicofogo.com : Ce nouveau dialogue politique peut-il mettre fin aux tensions observées depuis plusieurs semaines ?

Gnanta Ourna : Je tiens tout d’abord à rappeler que le dialogue doit être permanent. Je dois reconnaître que le gouvernement fait preuve de bonne foi actuellement. Ainsi, il reconnaît la pertinence des décisions adoptées par les deux CPDC (la limitation du mandat présidentiel à deux termes, scrutin a deux tours pour la présidentielle, élection du président de la Cour constitutionnelle par ses pairs). C’est une avancée importante et la preuve que ce dialogue a toutes les chances d’aboutir

Nous allons faire la synthèse du consensus obtenu dans les précédents cadres de discussion et rapidement une décision sera prise. L’important pour nous est que les mesures prises soient très vite adoptées.

Republicoftogo.com : L’ANC, Obuts, le CST, ont posé un certain nombre de conditions pour prticiper au dialogue. Qu’en pensez-vous ?

Gnanta Ourna : Nous avons demandé au gouvernement de libérer les manifestants arrêtés lors des manifestations du CST. C'est chose faite aujourd'hui.

Concernant le matériel de sonorisation saisi, le gouvernement nous a signifié qu'il a demandé au CST d'introduire une requête auprès de la justice pour l'obtenir à la minute.

Nous sommes prêts à défendre avec les partis membres du CST les préalables. 

Republicoftogo.com : Et concernant le médiateur international réclamé par certains opposants ?

Gnanta Ourna : On a fait l’expérience des facilitateurs dans le passé, mais aujourd’hui, nous sommes assez grands pour se débrouiller tout seul.

Republicoftogo.com : Le dialogue reprend jeudi ; qu’en attendez-vous ?

Gnanta Ourna : Il ne faut plus perdre de temps. Il faut adopter les points de consensus et définir un délai pour leur application.  Le peuple n’attend que ça ! Ensuite nous pourrons discuter des conditions pour la réussite du processus électoral pour le scrutin local et législatif.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.