La capacité d’exceller

19/10/2013
La capacité d’exceller

Le Togo a marqué vendredi la Journée internationale de la fille en collaboration avec l’UNICEF, l’UNESCO, l’UNFPA et Plan International. La grande salle du Palais des congrès de Lomé était bourrée à craquer pour cet événement.

On notait la participation de Dédé Ahoéfa Ekoué (photo), la ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la femme et de l’Alphabétisation, et celle de son collègue des Enseignements primaire et secondaire.

Selon un rapport publié en 2011 par l’UNESCO, 39 millions de jeunes filles, âgées de 11 à 15 ans, ne sont toujours pas scolarisées dans le monde.

Au Togo, moins d’une fille sur 10 qui commence le cours primaire finit achève le cycle  secondaire. 

‘Vous avez la capacité d’exceller. Nous sommes ici pour vous le confirmer si jamais vous en doutiez. Oui le chemin n’est pas aisé, mais engagez-vous pleinement, appuyez-vous sur toute personne disponible dans vos familles, vos écoles et vos communautés. Chères filles, soyez encouragées par l’expérience de celles qui ont réussi. Que cette journée vous donne encore plus de détermination et d’assurance dans la réalisation de vos ambitions d’éducation », a déclaré Mme. Ekoué.

Le gouvernement a mis en œuvre des mesures en faveur de l’éducation de la fille comme la réduction de moitié des frais de scolarité dans le secondaire. A cette disposition s’ajoute la construction de nouvelles écoles et des récompenses accordées aux élèves les plus méritantes.

Le Togo a d’ailleurs été reconnu parmi les pays ayant fait des sauts qualitatifs vers l’atteinte de l’OMD Education primaire pour tous et parité genre à l’école primaire. 

La célébration cette Journée a permis de mettre en exergue les innovations apportées. Elles sont de différentes natures

- une femme alphabétisée équivaut à trois jeunes filles scolarisées : ce projet a été expérimenté dans 13 villages où des femmes ont été alphabétisées. L’évaluation du projet a révélé un impact positif sur la scolarisation des filles des localités ciblées ;

- la déclaration de Notsé : à l’occasion de la journée de l’enfant africain le 16 juin 2013, les chefs traditionnels se sont engagés, par une déclaration, à mettre fin aux pratiques culturelles et traditionnelles néfastes aux enfants surtout les filles. Ils contribuent ainsi à l’éradication des obstacles à la scolarisation de la fille. Aujourd’hui même (ce 18/10/2013), une feuille de route est élaborée pour la mise en œuvre de cette déclaration et pour son suivi. 

- Le gouvernement des enfants dans les écoles : c’est un projet pilote relatif à la création d'un mini gouvernement d’au moins 10 enfants sous la responsabilité d’un Premier ministre . Chaque ministre à un cahier de charge applicable dans l’école concernée et devra rendre compte au chef du gouvernement. 

Ces gouvernements juniors permettent aux enfants d’être des acteurs dans la gestion de leur école, de les rendre plus responsables, de leur donner une voix au chapitre sur les questions qui les concernent et permettent d’encourager le leadership des filles. 

Accéder au site dédié

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.