La charrue avant les bœufs

20/11/2012
La charrue avant les bœufs

Invité mardi de Légende FM, le leader de l’Alliance nationale pour le Changement (ANC, opposition), Jean Pierre Fabre (photo) a livré une analyse toute personnelle sur la manière dont devraient se dérouler les choses.

Pour cet ancien dirigeant de l’UFC, la priorité n’est pas la préparation des élections législatives.

«Le pouvoir en place est obsédé que par l’organisation des élections alors que notre compréhension des choses est que les élections viennent après, lorsqu’on aura réglé tous les problèmes et que la volonté apparaîtra qu’on peut organiser les élections libres et honnêtes », a-t-il déclaré sur la radio privée.

Contrairement à ce qu’affirme M. Fabre, le gouvernement n’est pas « obsédé » par la tenue des élections, mais plutôt soucieux de respecter la constitution en organisant, si possible dans les délais, le scrutin.

L’acharnement de l’ANC à ne pas vouloir affronter la voie des urnes – ce parti n’a jamais participé à aucune élection – démontre qu’il n’est pas certain d’obtenir le soutien populaire dont il prétend bénéficier. 

Des élections législatives et locales se déroulent au Togo prochainement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.