La critique est aisée mais l'art est difficile

20/12/2011
La critique est aisée mais l'art est difficile

Pour Nicolas Lawson (photo), rien ne va plus au Togo. Les ministres sont incompétents, Gilchrist Olympio est fini, le pays est toujours dans l’ère du monopartisme. Le leader du Parti du renouveau et de la rédemption (PRR, opposition) critique beaucoup, mais ne propose pas grand chose.

Republicoftogo.com : Vous vous opposez à la décision des autorités de fermer les universités de Lomé et de Kara ; pourquoi ?

Nicolas Lawson : Pour la simple raison  que  le gouvernement  est formé de gens qui n’ont pas le sens de l’Etat ou qui n’ont pas d’ambition pour le pays. Ce sont des gens qui sont là au titre de leur intérêt personnel, au titre de leurs parti politique pour conserver leur jouissance.

Donc ils privilégient la manipulation des consciences, des jeunes au détriment de ce qu’il faut faire. 

Comment pouvez-vous imaginer qu’on signe un accord avec les Etudiants en Juillet et jusqu’en Décembre rien n’a été fait.

Et après, on sort un décret pour changer de dénomination aux aides et bourses pour flouer les étudiants. Et après on les manipule, on les divise. 

Certains Etudiants sont reçus même par le Chef de l’Etat en catimini pour aller  déstabiliser les autres.

Et ça c’est malsain. C’est la vieille politique du RPT. 

Les gens n’ont pas changé d’état d’esprit. Ils croient que nous sommes toujours à l’époque du monopartisme ou il faut intriguer et conserver les avantages et tout.

Et ils pillent le pays en plus et font des choses scandaleuses.

Quand ils prennent 20 milliards de FCFA pour mettre la Télévision Togolaise sur satellite alors que cela se fait dans les autres pays à 5 milliards, ils devraient prendre la différence pour s’occuper des étudiants qui sont l’avenir de l’Afrique.

Republicoftogo.com : Gilchrist  Olympio s’est entretenu récemment avec le chef de l’Etat pour tenter de trouver une solution à la crise universitaire 

Nicolas Lawson : C’est une plaisanterie !

Cet homme est du passé. Il est fini et il doit le comprendre !

Il a conditionné ce pays pendant des années. Des gens sont morts à cause de cet homme-là. Ce pays est détruit et déstructuré à cause de lui.

Et aujourd’hui, il est là avec les siens dans un gouvernement incompétent et inefficace qui ne propose rien. Et il demande qu’on patiente jusqu’à quand ? Jusqu’à ce qu’il ne disparaisse en emportant avec lui les désastres qu’il a laissés à ce pays. S’il était responsable, cet homme aurait du se taire.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.