La critique est aisée mais l’art est difficile

29/01/2012
La critique est aisée mais l’art est difficile

Plutôt que de s’intéresser au fonctionnement de leur propre parti, les dirigeants de l’ANC préfèrent commenter ce qui se passe chez leurs adversaires.

Ainsi samedi, Isabelle Améganvi a estimé que la dissolution du RPT et l’éventuelle création d’une nouvelle formation, c’était « Bonnet blanc et blanc bonnet ».

Jean-Pierre Fabre (photo) a surenchérit en déclarant que « la transformation du RPT en RTP, PTR, TPR, pour le peuple togolais, c’est du pareil au même ». 

La critique est aisée mais l’art est difficile. Les responsables de l’ANC feraient bien de s’inspirer de cette locution proverbiale.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.