La critique est aisée mais l’art est difficile

29/01/2012
La critique est aisée mais l’art est difficile

Plutôt que de s’intéresser au fonctionnement de leur propre parti, les dirigeants de l’ANC préfèrent commenter ce qui se passe chez leurs adversaires.

Ainsi samedi, Isabelle Améganvi a estimé que la dissolution du RPT et l’éventuelle création d’une nouvelle formation, c’était « Bonnet blanc et blanc bonnet ».

Jean-Pierre Fabre (photo) a surenchérit en déclarant que « la transformation du RPT en RTP, PTR, TPR, pour le peuple togolais, c’est du pareil au même ». 

La critique est aisée mais l’art est difficile. Les responsables de l’ANC feraient bien de s’inspirer de cette locution proverbiale.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.