La démocratie locale est le principal vecteur de développement

24/10/2013
La démocratie locale est le principal vecteur de développement

Le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectives locales, Gilbert Bawara, a lancé jeudi la 9e Journée nationale des communes. Il avait à ses côtés les ambassadeurs de France, Nicolas Warnery, d’Allemagne, Joseph Weiss, et le chef de la Délégation de l’Union européenne au Togo, Nicolas Berlanga-Martinez.

Les 35 communes du Togo doivent réfléchir au modèle de développement local le mieux adapté.

Les discussions portent également sur les prochaines élections locales.

‘Depuis 1996 qu’il n’y a pas eu d’élections locales au Togo. On peut dès lors comprendre la démobilisation des populations concrnant la gestion de la cité et la démocratie locale’, a souligné Gilbert Bawara. Il a rappelé la détermination des autorités à organiser ce scrutin local dans les meilleurs délais.

Présent à cette Journée, le député français des Yvelines (UMP), Jean-Marie Tetard (photo), a indiqué que la démocratie locale était le principal vecteur de développement.  Faire prospérer la décentralisation au bénéfice du développement, tel doit être le crédo des autorités, a martelé l’élu.

Les débats se poursuivent jusqu’à vendredi.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.