La nécessaire adaptation de l'armée togolaise

15/10/2014
La nécessaire adaptation de l'armée togolaise

Refondation de l'armée, une nécessité selon Faure Gnassingbé

Cérémonie inédite mercredi au camp militaire RIT Gnassingbé Eyadema de Lomé. Le chef de l’Etat a remis le drapeau au premier bataillon d’intervention rapide (BIR). Cette cérémonie marque le début des grandes manœuvres au sein de l’armée avec la création de deux BIR, l’une pour la région des Maritime et des Plateaux et la seconde pour celle des régions Centrale, Kara et Savanes qui sera opérationnelle prochainement.

La BIR ‘Maritime/Plateaux’ est commandée par le commandant Madjoulba.

Ces deux forces dotées chacune d’environ 550 hommes suréquipés sont censés répondre aux crises urgentes de type attaque maritime ou terrestre. 

La réforme de l’armée vise une plus grande rationalisation pour mieux affronter les nouvelles menaces (terrorisme, Boko Haram, etc.).

Le commandant Madjoulba

‘Cette nouvelle unité est dotée de moyens modernes et sera capable d’accomplir efficacement les missions dévolues aux forces de défense et de sécurité. Elle est la concrétisation du processus de la refondation que le chef de l’Etat a décidé et répond ainsi à la prise en compte d’un genre nouveau de défi sécuritaire à savoir l’émergence du terrorisme, les rebellions, la criminalité transfrontalière et les trafics de tout genre’, a expliqué Abalo Félix Kadhanga, le chef d’état-major général des FAT lors de la cérémonie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.