« La police ne tire pas des lacrymo par plaisir »

19/07/2012
« La police ne tire pas des lacrymo par plaisir »

Quatre policiers ont été sanctionnés mercredi pour leur implication dans des incidents qui se sont produits la semaine dernière devant la résidence d’un opposant, Jean-Pierre Fabre. Le ministre de la Sécurité, Gnama Latta (photo) a déploré des faits graves.

Dans l’entretien qui suit, le ministre prône l’apaisement. « Si la police tire des gaz lacrymogènes, ce n’est pas par plaisir », souligne-t-il. 

Donnant l’exemple d’un récent meeting de l’opposition à Lomé, il rappelle que les manifestations peuvent se dérouler dans le calme, dès lors que les organisateurs respectent leur parole.

Republicoftogo.com : Quatre policiers ont été sanctionnés. Comment être sûr que cette mesure sera appliquée ?

Gnama Latta : Vous devez nous faire confiance. Je vous le dis très sincèrement, ces faits sont assez graves et il y a eu une condamnation forte.

Les partis politiques de l’opposition ne sont pas des ennemis. Ce sont des frères, ce sont des adversaires politiques. Ce n’est pas parce qu’ils sont de l’opposition qu’il faut les traiter comme des moins que rien. 

Le chef de l’Etat prône l’apaisement c’est la raison pour laquelle tout acte qui va dans le sens contraire ne peut être toléré. 

Republicoftogo.com : Lors de l’incident devant la villa de Jean-Pierre Fabre, la police aurait procédé à des arrestations

Gnama Latta : C’est inexact. Personne n’a été interpellé.

Republicoftogo.com : Une manifestation de l’opposition peut-elle se dérouler sans violences au Togo ?

Gnama Latta : Naturellement. Le meeting de dimanche dernier, organisé par le collectif « Sauvons le Togo » à Béniglato, s’est tenu sans incidents. Tout simplement parce que les organisateurs avaient donné leur parole et ils l’ont tenu.

« Respectez vos engagements, nous respecterons les nôtres ». C’est ce que j’ai dit à Zeus Ajavon (l’un des responsables du collectif, ndlr).

Vous savez, la police n’utilise par les gaz lacrymogènes de gaieté de cœur. Elle le fait quand elle n’a pas d’autre alternative, quand il faut rétablir l’ordre ; c’est sa mission.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).