La politique demande de la densité

25/10/2012
La politique demande de la densité

«Si le pouvoir ne veut pas dialoguer, c’est qu’il veut utiliser la force et advienne que pourra». Ces étranges propos sont ceux de Zeus Ajavon, l’un des responsables du collectif d’opposants « Sauvons le Togo ».

Cette déclaration faîte jeudi a, en effet, de quoi surprendre. Le gouvernement tente depuis des semaines de convaincre les amis de M. Ajavon de participer à un large dialogue qu’ils ont toujours refusé.

Alors pourquoi ce revirement à 180° ?

En fait le CST, comme la coalition Arc en ciel, tente d’accréditer la thèse que l’Assemblée nationale, arrivée au terme de son mandat, n’est plus habilitée à voter des lois électorales.

Et donc les opposants sortent de leur chapeau l’idée d’un dialogue avec le pouvoir qui se substituerait aux décisions du Parlement pour fixer les conditions d’organisations des prochaines élections législatives.

« Les négociations pouvoir-opposition s’imposent aux autorités du pays parce que l’Assemblée nationale est arrivée à la fin de son mandat et que les élections n’ont pas encore eu lieu », explique Zeus Ajavon qui évoque le principe de « continuité de l’Etat ».

L’avocat redevenu politicien a l’honnêteté de reconnaître qu’ « un dialogue est nécessaire pour aller vers une sortie de crise ». Même son de cloche à la la CDPA.

« Le dialogue que nous voulons, c’est dans l’intérêt supérieur du Togo. Il faut que ce dialogue soit utile franc et sincère afin qu’on puisse en tirer quelque chose pour le bien de notre pays », déclare Brigitte Johnson Adjamagbo.

Ces déclarations marquent-elles une évolution chez les opposants ou sont-elles un subterfuge de plus ? Les jours qui viennent devraient apporter quelques indications.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.