La relance de l’économie passe par l’artisanat

21/04/2013
La relance de l’économie passe par l’artisanat

Le gouvernement a fait de la promotion de l’artisanat l’un des piliers de la relance de l’économie.Dans ce cadre, le président Faure Gnassingbé a remis samedi à Niamtougou (Nod du Togo) des équipements d’une valeur de plus 100 millions de Fcfa à 300 artisans.

Les bénéficiaires sont des menuisiers, des coiffeurs, des couturières, des plombiers, des électriciens ou encore des carrossiers qui exercent dans les préfectures d’Assoli, de Dankpen, de Tandjouaré, de Doufelgou, du Bas mono, de Danyi, de Kpélé, des Lacs, de Wawa, d’Agou, de Kougnonhou et d’Anié.

Ces aides ne sont pas ponctuelles ; elles s’inscrivent dans une stratégie à long terme via Projet d’appui à l’insertion professionnelle des jeunes artisans, piloté par le ministère du Développement à la base et de l’Artisanat. Outre des dons en matériels, il comprend un volet formation.

La ministre, Victoire Dogbé-Tomegah, était aux côtés du chef de l’Etat samedi à Niamtougou.

1.000 artisans ont déjà bénéficié d’un coup de pouce similaire en 2011 et 2012. D’ici 2015, l’objectif est d’aider 5.000 jeunes.

L'artisanat occupe près de 60% des activités de base de la population et absorbe environ 40% de la jeunesse. Ce secteur contribue pour près de 18% du PIB du Togo.

Photo : Faure Gnassingbé et Victoire Dogbé-Tomegah samedi à Niamtougou

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.