La torture, c’est vraiment du passé !

26/07/2016
La torture, c’est vraiment du passé !

C'est toute la justice qui est en cours de modernisation

La torture est bannie au Togo et sévèrement réprimée par le nouveau code pénal.

‘A tous points de vue, en matière de droits l’homme, il est reconnu que le Togo a enregistré et continue d’enregistrer des progrès. Nous nous en félicitons car la notion de droits de l’homme, de notre point de vue, est un concept universel qui ne doit souffrir d’aucune divergence ou contestation’, a déclaré mardi Pius Agbetomey, le ministre de la Justice.

Il intervenait à l’occasion d’une réunion des acteurs engagés dans la lutte contre la torture organisée par le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT).

‘Le code pénal criminalise la torture et les autres peines ou traitements cruels, inhumains et dégradants et il prévoit de lourdes sanctions allant jusqu’à 50 ans de prison’, a rappelé l’officiel.

Le Togo s’est engagé dans un vaste programme de modernisation de la justice aidé par ses partenaires comme l’Union européenne. L’un des volets porte sur la modernisation des centres pénitentiaires et la construction de nouveaux établissements. En outre, les délais d’instruction, cause de la surpopulation carcérale, devraient être réduits.

La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) est garante des progrès accomplis et veille au respect des libertés fondamentales.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.