La violence a ses limites

22/05/2013
La violence a ses limites

La marche organisée mardi à Lomé par deux groupements d’opposants, le CST et Arc en ciel, a été émaillée d’incidents. Agressions physiques et verbales, destructions de biens publics et privés ont été observées. Les ministres de la Sécurité, Yark Damehane, et de l’Administration territoriale, Gilbert Bawara (photo), ont réagit en indiquant que la préoccupation de ces mouvements « ne concernent nullement l'exercice des libertés ». 

« Le gouvernement a démontré sa bonne voie en oeuvrant pour faciliter les marches par la Place dite Déckon », indique un communiqué publié dans la nuit, mais les manifestants ne sont pas dans la même logique.

De fait, le gouvernement envisage l'interdiction définitive de toutes les manifestations publiques empruntant cet itinéraire et celui passant à proximité des édifices publics.

Informations complémentaires

Communiqué conjoint .pdf 2,38 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires.