La violence a ses limites

22/05/2013
La violence a ses limites

La marche organisée mardi à Lomé par deux groupements d’opposants, le CST et Arc en ciel, a été émaillée d’incidents. Agressions physiques et verbales, destructions de biens publics et privés ont été observées. Les ministres de la Sécurité, Yark Damehane, et de l’Administration territoriale, Gilbert Bawara (photo), ont réagit en indiquant que la préoccupation de ces mouvements « ne concernent nullement l'exercice des libertés ». 

« Le gouvernement a démontré sa bonne voie en oeuvrant pour faciliter les marches par la Place dite Déckon », indique un communiqué publié dans la nuit, mais les manifestants ne sont pas dans la même logique.

De fait, le gouvernement envisage l'interdiction définitive de toutes les manifestations publiques empruntant cet itinéraire et celui passant à proximité des édifices publics.

Informations complémentaires

Communiqué conjoint .pdf 2,38 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.