La violence pour sortir de l'anonymat

22/08/2017
La violence pour sortir de l'anonymat

Damehame Yark

Comment sortir de l’anonymat et tenter de prendre le leadership de l’opposition. Le PNP, organisateur des récentes manifestations violentes dans le pays, croit avoir trouvé la réponse. Il suffit de faire mobiliser les casseurs et d’inciter la population à s’en prendre gratuitement aux forces de l’ordre.

C’est la stratégie retenue par cette petite formation. Bilan tragique : 2 morts et une soixantaine de blessés.

Lundi, le ministre de la Sécurité, Damehame Yark, a rappelé que des itinéraires sécurisés avaient été proposés aux responsables du parti, à Lomé et dans d’autres villes. Ils ont été délibérément rejetés afin de créer les conditions favorables à des troubles. Ce qui s’est effectivement produit.

Les violences sont la conséquence directe du refus des manifestants de suivre les itinéraires indiqués par les services de sécurité, a indiqué le ministre.

Ce dernier a par ailleurs déploré le manque d’équilibre dans le traitement de l’information et la diffusion de fausses informations. Une tendance renforcée par internet où tout et n’importe quoi peut être publié.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.