La visite d'un neveu à ses oncles

02/09/2007
La visite d'un neveu à ses oncles

Le président du Togo, Faure Gnassingbé a appelé vendredi des chefs traditionnels du Grand Kloto (144 km, nord-ouest de Lomé) à accepter à jouer un rôle décisif dans la consolidation de la paix et de la démocratie. Le président togolais a également rencontré les habitants de cette région au Stade du 30 août de Kpalimé, chef-lieu de la préfecture de Kloto, où il s'est rendu "à l'invitation des populations".

Faure Gnassingbé, dont la mère est originaire de cette région,a qualifié sa rencontre "d'invitation que les oncles adressent à un neveu".Près de 340 chefs traditionnels étaient présents à cette rencontre.

Faure a demandé aux chefs traditionnels de mobiliser les populations en faveur de la paix, du civisme et du patriotisme dans la période de campagne électorale qui s'ouvre.

"Vous avez besoin de garder votre distance et votre neutralité à l'endroit des différents acteurs de la vie politique de notre pays", leur a-t-il expliqué, relevant que leur contribution a été "particulièrement remarquable" dans la mise en oeuvre de la

stratégie de réconciliation nationale après les périodes troubles connues par le pays.

Il a invité les chefs traditionnels à demeurer les infatigables messagers de la paix, de la réconciliation et de l'unité nationale.

En photo : la ville de Kpalimé

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.