Large dialogue

24/02/2012
Large dialogue

Les membres du Cadre permanent de dialogue et de concertation (CPDC) ont poursuivi jeudi à la Primature leurs travaux sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles.

Les débats ont, notamment, porté sur les discussions restreintes entamées lundi par le gouvernement avec l’ANC, le CAR et le RPT.

Les responsables du CPDC ont tenu à rappeler que cette structure créée en Conseil des ministres était le seul cadre légal, mais que cela n’empêchait pas les autorités d’avoir un large dialogue avec l’ensemble des formations politiques.

Les discussions de jeudi ont porté sur le statut des anciennes personnalités de la République.

Le CPDC regroupe des partis de la majorité et de l’opposition chargés de proposer des réformes institutionnelles et constitutionnelles pour les prochains scrutins au Togo.

Voici le communiqué du CPDC

Le Cadre permanent de dialogue et de concertation (CPDC) a tenu ce jeudi 23 février 2012 à la Primature, sa 20ème réunion ordinaire. Après l’adoption du compte-rendu de la réunion du 16 février 2012, les membres du CPDC ont écouté le compte-rendu du Président qui a conduit une délégation auprès de la délégation de l’Union européenne au Togo pour rencontrer la mission d’évaluation du processus électoral au Togo. A la demande du CPDC, la représentante du gouvernement a exposé l’objectif visé par les discussions engagées entre l’ANC, le CAR le RPT et le gouvernement qui est de réaliser le plus large consensus autour des questions d’intérêts national et surtout pour l’apaisement. Il est clair que ces discussions n’empêchent en rien la poursuite des travaux du Cadre permanent de dialogue et de concertation qui est cadre légal crée par décret pris en Conseil des ministres.

Concernant le statut des anciennes personnalités de la République, le CPDC exhorte le gouvernement à mettre en application les dispositions constitutionnelles et légales prévues à cet effet. Le CPDC a exprimé ses préoccupations sur la controverse autour du rapport de la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH).

 Les représentants du gouvernement après explication ont confirmé l’engagement du gouvernement comme l’indique son communiqué du 18 février2012, qui réitère sa volonté d’étudier le rapport en toute objectivité et de prendre des mesures concrètes permanent de consolider l’Etat de droit au Togo.

Enfin, le CPDC demande au gouvernement de traiter avec urgence les revendications des étudiants dans le souci d’apaisement.

Les travaux du CPDC ont se poursuivre  le jeudi 1er mars 2012.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.

L'AIBA veut populariser la boxe au Togo

Sport

L’International boxing association (AIBA) a lancé vendredi l’année de la boxe en Afrique destinée à promouvoir cette discipline sur le continent.

Une justice en mouvement

Justice

Une étude réalisée par Afrobaromètre révèle que dans la plupart des pays africains, des obstacles majeurs entravent encore l'accès des citoyens à la justice.

Match amical finalement confirmé

Sport

Après avoir démenti il y a quelques jours une rencontre amicale contre le Togo, la Fédération de football du Nigeria a finalement confirmé ce rendez-vous.