Latta joue l’apaisement

28/04/2012
Latta joue l’apaisement

Les célébrations marquant le 52e anniversaire de l’indépendance du Togo ont donné lieu vendredi à des violences et des dégradations à la suite d’une manifestation organisée par des mouvements d’opposition. Tout en regrettant, ces évènements, le ministre de la Sécurité, Gnama Latta, joue l’apaisement saluant même le sens des responsabilités des dirigeants de « Sauvons le Togo ». 

Republicoftogo.com: Comment expliquez-vous les scènes de violence observées vendredi à Lomé ?

Gnama Latta: Le Collectif « Sauvons le Togo » (regroupement de partis et d’associations hostiles au pouvoir, ndlr) avait adressé une correspondance au président de la délégation spéciale de la ville de Lomé pour organiser une procession autour du monument de l'indépendance le 27 avril. Mais compte tenu du fait qu'il y avait beaucoup d'activités à cet endroit le même jour, le président a répondu en leur disant clairement que ce n'était pas possible, du moins à cette date. Malheureusement, le Collectif a maintenu sa manifestation. C'est donc en forçant les grilles de la porte d'entrée du monument que les forces de l'ordre ont du intervenir pour disperser les manifestants et certains jeunes ont commencé à lancer des pierres et à casser. Lorsque que j'ai été mis au courant, je me suis déplacé sur les lieux et j'ai discuté franchement avec les responsables de ce Collectif, notamment Me Ajavon Zeus et Robert Olympio. Nous avons par la suite réussi à calmer la situation et tout est rentré dans l’ordre.

Republicoftogo.com: Quelle a été la teneur de vos échanges ?

Gnama Latta: Mon message a été clair, nous ne voulons plus d'affrontement au Togo, nous ne voulons plus d'actes de vandalisme ou de violence. Les forces de l'ordre et de sécurité sont mobilisées pour traduire dans les faits la vision du chef de l'Etat qui est de bâtir le Togo avec toutes les compétences possibles dans la paix et la concorde nationale. 

Que l'on soit membre d'une association, militant d'un parti politique ou simple citoyen, nous sommes tous des togolais et nous devons pratiquer l'entente mutuelle. 

Je suis heureux que les leaders du Collectif se soient montrés réceptifs à ce message et responsables. C'est cela le Togo de demain que nous voulons tous construire. Les manifestations publiques sont autorisées dans notre pays et tout le monde est libre d'exprimer ses convictions, mais par des méthodes pacifiques.

Republicoftogo.com: La caméra du correspondant de l'Agence Reuters a été saisie par la police et le journaliste aurait été brutalisé ?

Gnama Latta: J'ai eu ce journaliste au téléphone ; je vais le recevoir dès la semaine prochaine pour mieux comprendre comment les choses se sont passées. S'il y a eu du zèle de la part des forces de l'ordre, les responsables seront sanctionnés. Des mesures disciplinaires seront prises à l'encontre de ceux qui l'ont agressé, si les faits sont avérés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Grand Prix de la Kozah : victoire de Hamza Assoumanou

Sport

La première édition du tour cycliste  'Grand Prix de la Kozah' a été remportée jeudi par Hamza Assoumanou de l’équipe Bike Aid (Kpalimé).

Baisse significative de l'incidence de la pauvreté

Développement

Le Premier ministre a présenté mercredi à New York le rapport intermédiaire du Togo sur les ODD.

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.