Lawson, le rédempteur

28/05/2012
Lawson, le rédempteur

Nicolas Lawson, à la tête d’un micro-parti, le PRR (Parti du renouveau et de la rédemption) a dénoncé lundi l’adoption du nouveau code électoral. « Dès lors que le nouveau code électoral voté le vendredi 25 Mai 2012 ne comporte pas de réforme constitutionnelle et institutionnelle, nous ne pouvons que relever la marque politicienne d’un pouvoir aux abois face à une opposition inconséquente et stérile dont les actes attentent au bonheur et à la paix de cœur des togolais », indique un communiqué.

Et pourtant « le PRR entend participer activement aux prochaines élections législatives et locales « , peut-on lire un peu plus bas.

Cette formation, qui ne dispose d’aucun député, a l’ambition grâce à sa victoire d ’ « agir puissamment pour engager les réformes constitutionnelles et institutionnelles majeures (…) ». Si l’on comprend bien, le PRR est le seul recours.

Au passage, Lawson qui pour le moment n’a pas démontré ses capacités de gestionnaire, accuse le pouvoir d’avoir mené une politique de saccage social, le pillage des ressources nationales, l’endettement faramineux du pays avec leurs complices étrangers, la prolétarisation de notre jeunesse, l’immoralité et la déstructuration de notre société ». Rien que ça !

Ce politicien, sans poids réel dans l’opinion, tente par ses sorties médiatiques régulières de se faire un peu de publicité au Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Merci à Faure Gnassingbé

Cédéao

Le nouveau Premier ministre bissau guinéen, Aristides Gomes, va entamer une tournée ouest-africaine qui le mènera à Lomé.

Les droits des personnes est au cœur du développement

Développement

Le gouvernement togolais travaille pour garantir un développement inclusif, équitable et durable.

Sida : appui américain

Santé

Les Etats-Unis aident le Togo et d'autres pays africains à lutter plus efficacement contre le sida. Et fournit des moyens financiers.

N'avalez pas trop vite

Santé

Le marché de la contrefaçon de médicaments ne s’est jamais aussi bien porté.