Le ‘2 février’ pourrait revenir dans le giron de l’Etat

04/11/2014
Le ‘2 février’ pourrait revenir dans le giron de l’Etat

Le bâtiment devra être rénové de fond en comble

L’hôtel du ‘2 février’, tour de 35 étages située au centre ville de Lomé et jadis l’un des plus beaux palaces d’Afrique de l’Ouest, pourrait connaître une nouvelle période de gloire.

Le gouvernement va déposer dans les jours qui viennent à l’Assemblée un projet de loi qui prévoit une nationalisation et un transfert de propriété de l’ensemble immobilier.

Le complexe avait été cédé à un groupe étranger  (libyen, ndlr) qui devait le réhabiliter en 5 étoiles. Mais il n’a jamais tenu ses engagements. Et la situation qui prévaut dans le pays d'où est originaire l'opérateur ne laisse présager rien de bon.

Le '2 février' à l'époque de sa splendeur

‘L’incapacité des concessionnaires à honorer le contrat malgré les nombreuses interventions du gouvernement d’une part, et d’autre part, les besoins urgents de relance des activités diplomatiques, touristiques, économiques et stratégiques de notre pays ont amené à une réflexion approfondie sur l’urgence d’une réappropriation par l’Etat de ce patrimoine national’, indique le texte du conseil des ministres qui s’est déroulé lundi.

Le ‘2 février’ avait été inauguré à la fin des années 70. Ses nombreux restaurants, son gigantesque ballroom, sa galerie marchande, son cinéma, ses tennis, sa piscine, son centre de conférence en faisaient un haut lieu du tout Lomé de la politique, des affaires et de la diplomatie. Ses 300 chambres et 52 suites présidentielles ont vu défiler la plupart des chefs d'Etat d'Afrique lors de grandes conférences internationales.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

Incendie des marchés : six personnes recouvrent la liberté

Justice

Six personnes incarcérées dans le cadre des incendies criminels des marchés de Lomé et de Kara (janvier 2013) ont bénéficié mercredi d’une remise en liberté provisoire.

La mode dans tous ses états

Culture

Le FIMO 228, Festival international de la mode au Togo, s’est ouvert mardi à l’hôtel Ibis de Lomé.