Le 27 avril n’est pas la fête du parti au pouvoir !

26/04/2013
Le 27 avril n’est pas la fête du parti au pouvoir !

Certaines formations de l’opposition ont décidé de ne pas s’associer aux cérémonies officielles prévues vendredi et samedi à l’occasion du 53e anniversaire de l’indépendance du Togo. Elles ont prévu un programme alternatif.

Exploiter les fêtes de l’indépendance sur le terrain politique est une démarche déplorable, estime David Ourna-Gnanta, l’un des responsables du Parti Alliance (opposition).

Republicoftogo : Des leaders politiques ont décidé de boycotter les manifestations prévues. C’est votre cas ?

David Ourna-Gnanta : Pas du tout. Pour nous, il n’est pas question de s’adonner à des manifestations partisanes. L’indépendance du Togo est une affaire qui concerne tous les Togolais qui doivent se rassembler pour se souvenir. C’est la raison pour laquelle, nous nous associons au programme officiel. On ne peut pas fêter indépendamment de ce que l’Etat fait, il en va de l’unité nationale.

Cette date doit servir de réflexion pour qu’ensemble nous trouvions les voies et moyens de résoudre la crise actuelle. 

Republicoftogo : Participer aux manifestations officielles reviendrait à cautionner le pouvoir, dit-on au CST et à l’ANC

David Ourna-Gnanta : Encore une fois, la commémoration de l’Indépendance est une fête nationale et non la fête du parti au pouvoir. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.