Le 27 avril n’est pas la fête du parti au pouvoir !

26/04/2013
Le 27 avril n’est pas la fête du parti au pouvoir !

Certaines formations de l’opposition ont décidé de ne pas s’associer aux cérémonies officielles prévues vendredi et samedi à l’occasion du 53e anniversaire de l’indépendance du Togo. Elles ont prévu un programme alternatif.

Exploiter les fêtes de l’indépendance sur le terrain politique est une démarche déplorable, estime David Ourna-Gnanta, l’un des responsables du Parti Alliance (opposition).

Republicoftogo : Des leaders politiques ont décidé de boycotter les manifestations prévues. C’est votre cas ?

David Ourna-Gnanta : Pas du tout. Pour nous, il n’est pas question de s’adonner à des manifestations partisanes. L’indépendance du Togo est une affaire qui concerne tous les Togolais qui doivent se rassembler pour se souvenir. C’est la raison pour laquelle, nous nous associons au programme officiel. On ne peut pas fêter indépendamment de ce que l’Etat fait, il en va de l’unité nationale.

Cette date doit servir de réflexion pour qu’ensemble nous trouvions les voies et moyens de résoudre la crise actuelle. 

Republicoftogo : Participer aux manifestations officielles reviendrait à cautionner le pouvoir, dit-on au CST et à l’ANC

David Ourna-Gnanta : Encore une fois, la commémoration de l’Indépendance est une fête nationale et non la fête du parti au pouvoir. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

By by Abidjan

Sport

Parlons franchement. La participation des Eperviers Dames au tournoi de l’UFOA à Abidjan n’a pas été un franc succès.

La protection sociale adaptative en discussion à Frankfurt

Développement

La protection sociale adaptative est l'une des stratégies retenues par la Banque mondiale pour relever les défis de la pauvreté.

D1 : nouvelle victoire du leader

Sport

Koroki de Tchamba, leader du championnat de D1, a conformé son avantage dimanche en battant Kotoko (1-0).

La vie de château

Développement

Les populations de Djagblé (banlieue-Nord de Lomé) auront bientôt accès à l’eau potable grâce à un projet financé par l'Union européenne.