Le CAR redoute une marginalisation

05/06/2010
Le CAR redoute une marginalisation

Scènes de jalousie au sein de la classe politique togolaise. Certains partis de l’opposition n’apprécient guère l’accord RPT-UFC qui risque de les marginaliser. Le CAR, bien qu’invité par le Premier ministre à renter au gouvernement, dénonce l’ « arrangement » conclu il y a une semaine.
Kossi Amegnona, le président du groupe parlementaire du Comité d’action pour le renouveau, ne cache pas son inquiétude.
« Nous estimons que M. Olympio a tenu promesse, celle de contribuer à faire disparaître de la scène politique togolaise les autres formations politiques de l’opposition ».
Au passage, M. Amegnona règle ses comptes avec la formation dirigée par Gilchrist Olympio : « Ce que les gens oublient, c’est que l’UFC est une plaie politique au Togo et que ce parti a combattu par ignorance le CAR qui a toujours prôné le dialogue et le consensus ».
Et le député CAR d’ajouter : « Le CAR se demande si l’arrangement intervenu entre le RPT et l’UFC s’inscrit dans une logique d’un +partage du pouvoir+ au profit des dirigeants et militants de ces deux formations ou s’il s’agit d’un préalable qu’il fallait pour réaliser les réformes fondamentales dont le Togo a besoin (…) ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.