Le CPDC invite le gouvernement à avancer rapidement

29/03/2012
Le CPDC invite le gouvernement à avancer rapidement

Les membres du Cadre permanent de dialogue et de concertation (CPDC) ont exprimé jeudi leurs préoccupations concernant la mise en œuvre de ses recommandations dans la perspective des prochaines élections législatives et locales.

Le CPDC espère qu’« aucun blocage  ne viendra retarder le processus des reformes dans l’intérêt national ».

Voici le communiqué du CPDC

Le Cadre permanent de dialogue et de concertation (CPDC) a tenu ce jeudi 29 mars 2012  à la primature sa 23è réunion ordinaire présidé par M. Koudjolo Dogo.

Après en avoir débattu, le CPDC exprime ses préoccupations sur la mise en œuvre de ses recommandations du retard éventuel dans la préparation et l’organisation des prochaines élections au Togo.

A cet effet, il demande qu’aucun blocage ne puisse  retarder le processus des reformes dans l’intérêt national.

Il exhorte le gouvernement à engager d’urgence des reformes essentielles proposées par le CPDC rénové devant permettre la consolidation de la démocratie et l’apaisement général.

Les membres du CPDC ont engagé des discussions sur la problématique sur l’accès équitable aux médias d’état. Les questions de la déontologie, professionnalisme et du  financement de la presse ont été évoquées.

Les discussions approfondies sur ces points vont se poursuivre au cours des prochains travaux.

La prochaine séance aura lieu le jeudi prochain.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Samedi foot

Sport

La 20e journée du championnat de D1 se déroulera samedi.

Les bloggeurs ont rendez-vous à Togoville

Tech & Web

Initié par #Blog228, l’association des blogueurs togolais, le BlogCamp 2014 se déroulera à Togoville du 4 au 7 septembre.

L’Afrique telle qu’elle est

Culture

Journaliste et photographe, le Togolais Jean-Claude Abalo présente une belle expo photos sur l’Afrique.

Interpellation de Jonathan Fiawoo

Justice

Jonathan Fiawoo, le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) a été interpellé mardi dans le cadre d'une enquête sur des détournements de fonds à la filiale togolaise d’Ecobank.