Le CST renonce à Déckon

21/08/2012
Le CST renonce à Déckon

Plusieurs milliers de manifestants - beaucoup moins que ce qu’attendaient les organisateurs - ont manifesté mardi à Lomé à l’appel du collectif d’opposition « Sauvons le Togo » (CST). La police avait interdit au cortège d’achever la marche au carrefour commercial de Déckon. Ce qui a provoqué quelques échauffourées, des provocations de la part de très jeunes gens, des jets de pierre suivis d’une réplique de gaz lacrymogène.

Après des discussions entre les responsables du CST et les autorités, il a été convenu que le cortège prenne finalement la direction de la Place de l’Indépendance.

« De façon responsable, nous avons décidé de choisir comme point de chute la Place de l’Indépendance car cette place est plus symbolique que Déckon. Quand j’ai annoncé aux ambassadeurs notre choix, ils nous ont félicité notre comportement responsable », a déclaré dans l’après-midi Me Zeus Ajavon (au centre sur la photo), le porte-parole du CST.

Selon un communiqué conjoint des ministres de Sécurité et de l'Administration territoriale, dix blessés légers dont un agent des forces de l'ordre ont été enregistrés lors de la manifestation.

Ce bilan fait également état de dégâts matériels subis par des véhicules de la police. Le gouvernement saisit l'occasion pour rappeler aux organisateurs des manifestations sur la voie publique, la nécessité de respecter les consignes des autorités compétentes, qui visent à préserver l'ordre public ainsi que la sécurité des personnes et des biens, souligne le communiqué officiel.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !