Le CST s’enflamme pour rien

16/11/2013
Le CST s’enflamme pour rien

Kogoé Sylvère Akrima, le directeur général de la Société Aéroportuaire de Lomé Tokoin (SALT) a décidé de porter plainte contre le collectif d’opposition ‘Sauvons le Togo’ (CST) après la publication d’un document le mettant en cause.

Le CST a rendu public, il y a quelques jours, un prétendu rapport d’enquête sur les incendies criminels des marchés de Kara et de Lomé. Un document purement politique, à charge contre le gouvernement, et qui n’a, bien sûr, aucune valeur légale.

Le CST accuse Kogoé Sylvère Akrima d’avoir fourni le kérosène qui a servi à allumer les incendies, rien que ça ! Ce que ce dernier dément.

‘Le CST a oublié que la SALT ne dispose ni de stock de kérosène et qu’il ne contrôle pas sa commercialisation. Les stocks sont gérés sur les paéroports par les sociétés pétrolières qui livrent directement aux avions. Au Togo, ces compagnies sont Total Togo, Shell Togo et Corlay Togo (MRS)’, a indiqué le patron de la SALT.

‘Si les mots honneur et responsabilité signifient encore quelque chose pour le CST, il lui revient d’apporter la preuve de mon implication dans les incendies des marchés de Kara et de Lomé », a conclu Kogoé Sylvère Akrima.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer. 

La directrice des Peace Corps reçoit Frédéric Hegbe

Coopération

L’ambassadeur du Togo aux Etats-Unis, Frédéric Edem Hegbe, s’est entretenu mercredi avec la directrice nationale des Peace Corps, Joséphine K. Olsen.

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.