Le Frac interdit d’UFC

21/04/2010
Le Frac interdit d’UFC

Le député UFC, Habia Nicodème, estime qu’il n’est plus possible que les responsables du Frac soient hébergés dans les locaux de son parti.
« Je crois que le moment est venu pour qu’un siège soit trouvé au Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC)».
Rappelons que M. Habia a été proprement lynché lundi par des sympathisants du FRAC alors qu’il tentait d’accéder au siège de son parti.
Pour Habia, il est totalement exclu que le FRAC prenne la place de l’UFC ou qu’il utilise les installations du parti.
Il s’est dit déterminé à empêcher les responsables du Frac d’accéder désormais aux bureaux appartenant à l’UFC.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.