Le Grad conseille au gouvernement de prendre son temps

25/03/2007
Le Grad conseille au gouvernement de prendre son temps

Une ONG togolaise, le Groupe de réflexion et d'action pour le dialogue (Grad), a fait part, samedi, de sa "profonde préoccupation" devant "la précipitation" qui préside aux préparatifs pour la tenue des élections législatives prévues le 24 juin au pays. Dans un communiqué publié samedi à Lomé, le Grad soutient que le temps pour aller aux élections "est trop court eu égard aux tâches techniques à accomplir", estimant que rien ne presse le gouvernement à organiser coûte que coûte les élections le 24 juin si toutes les conditions ne sont pas réunies.

Selon son président, Victor Alipui, un ancien fonctionnaire du Fonds monétaire international (FMI) et ex-ministre des Finances du Togo, le GRAD fonde ses appréhensions sur l'introduction d'un kit de recensement des électeurs avec photo numérisée et des données biométriques.Il affirme qu'il y a nécessité d'informations suffisantes, de sensibilisation et de formation des techniciens de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), aux populations et aux médias pour une bonne réussite du processus, estimant que les étapes dans le processus électoral peuvent être jalonnées d'irrégularités fortuites ou délibérées, en amont et en aval.

L'ONG affirme par ailleurs que la carte d'électeur sécurisée qui sera délivrée aux électeurs, n'est pas une garantie suffisante pour l'organisation d'élections transparentes, démocratiques et équitables.

Outre ces préoccupations, le Grad recommande de rendre effective, dans les meilleurs délais, la recomposition de la Cour constitutionnelle et le renouvellement des préfets et magistrats impliqués dans l'organisation du scrutin.

L'ONG recommande aux partis politiques et à la Commission électorale nationale indépendante (Céni) de s'inspirer des cas du Ghana, de la RD Congo et du Sénégal où des élections n'ont pas été sujettes à trop de contestations.

Elle exhorte enfin toutes les parties prenantes au respect scrupuleux des engagements pris lors de l'Accord politique global (APG) afin d'éviter au processus électoral des falsifications et des fraudes pouvant aboutir à des violences.

Le Togo doit organiser des élections législatives en 2007. La date du 24 juin a été proposée par la Céni, mais aucune confirmation n'a été donnée pour le moment par les autorités.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.