Le « Nid » espère ratisser large

07/10/2008
Le « Nid » espère ratisser large

Considéré comme l'un des petits poucets de la scène politique, "Le Nid" affûte ses armes dans la perspective de la présidentielle de 2010. Ayant pris part aux législatives d'octobre 2007, cette formation politique qui se déclare « social démocrate » compte, une fois encore, se mesurer aux plus forts, RPT, UFC, CAR, etc…

Le parti a tenu il y a quelques jours un Conseil national au cours duquel son président, Gabriel Sassouvi Dosseh-Anyron, a reconnu que des progrès étaient encore à accomplir pour structurer la formation."Nous n'avons pas atteint les résultats escomptés à l'issue des dernières législatives. Nous avons procédé à une évaluation dans toutes les fédérations et sections qui nous a s permis de déceler des dysfonctionnements au niveau des structures. Nous avons ensuite procéder à une révision de nos textes et une restructuration du parti en le décentralisant le plus possible, afin d'être à l'écoute de la masse"», a expliqué M. Dosseh-Anyron

Créé en 2006, "Le Nid" incarne, selon ses fondateurs, une "force politique qui conçoit le changement non pas comme un évènement, mais plutôt comme un processus dont la première étape reste la réalisation du +vivre ensemble+".

Des élections présidentielles auront lieu au Togo en 2010.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Parcours de fond avant les JO de Pyeongchang

Sport

Spécialiste du ski de fond, Mathilde Amivi Petitjean participera aux jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang en Corée sud sous les couleurs du Togo.

Sémassi talonné par trois autres équipes

Sport

A l’issue de la 11e journée du championnat de D1 jouée ce week-end, Sémassi conserve la tête du classement avec 23 points.

Aide du PNUD aux initiatives locales

Développement

100 millions de Fcfa ont été accordés ce vendredi par le PNUD à 6 associations actives dans le développement rural.

Lait infantile contaminé : prudence

Santé

L’affaire fait scandale en France, mais elle a aussi des répercussions au Togo.