Le Parlement européen valide le scrutin du 4 mars

12/04/2010
Le Parlement européen valide le scrutin du 4 mars

Le rapport préliminaire sur les élections présidentielles au Togo a été présenté lundi après-midi au Parlement européen par Michael Gahler (photo), le chef de la mission des observateurs européens.
Manuel García-Margallo y Marfil, qui présidait mission de l’Union européenne était absent en raison d’un déplacement au Soudan.
Michael Gahler est revenu en grande partie sur les constatations faites lors de la conférence de presse tenue à Lomé le 6 mars.
Le député européen n’a pas remis en cause la validité du scrutin et donc la réélection du président Faure Gnassingbé.
Il a toutefois pointé du doigt le manque de confiance entre la majorité et l’opposition. « Lors des prochains scrutins, il faudra ramener la confiance entre les partis pour éviter les contestations », a-t-il expliqué.
L’élection présidentielle au Togo n’a pas été entachée de fraude, estime le député, mais la suspicion entre les deux camps laisse la porte ouverte à ce type d’accusations, même infondées.
La missions d’observation estime par ailleurs que la composition « trop politique » de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) a empêché la prise de décisions par consensus.
Intervenant lors de la même séance, le député Louis Michel, également membre de la mission d’observation au Togo, a estimé que le scrutin s’était déroulé dans la transparence avec certaines dispositions qui n’existent même pas dans les pays européens avec l’affichage de la liste des électeurs à l’extérieur des bureaux de vote.
Revenant sur la polémique quant à l’impossibilité de transmettre les résultats par email via une connexion internet par satellite, l’ancien Commissaire européen a estimé que rien valait un comptage manuel réalisé en présence des représentants de l’ensemble des candidats. C’est ce qui a été fait au terme des opérations de vote.
Le député espagnol Miguel Angel Martinez a enfin rappelé que les Etats voisins du Togo avaient jugé les élections présidentielles du 4 mars comme un modèle d’organisation et de transparence.

Le président de la Commission de l’union européenne, José Manuel Durão Barroso, avait adressé quelques jours après la publication des résultats définitifs un message de félicitations au président Faure Gnassingbé, après sa réélection à la tête du pays.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.