Le RPT répond à l'UFC

22/02/2009
Le RPT répond à l'UFC

Le RPT n'entend pas se faire dicter la marche à suivre concernant le fonctionnement du CPDC, le Cadre permanent de dialogue et de concertation. Répondant aux exigences de l'UFC (opposition) sur la présence d'un facilitateur en cas de blocage, le parti au pouvoir estime que c'est au chef de l'Etat de trancher sur d'éventuelles divergences. Pour le RPT, la raison en est simple, c'est le président lui-même qui a initié le CPDC pour "rechercher  des solutions consensuelles par le dialogue et la Concertation".

Cette structure regroupe les partis représentés à l'Assemblée (RPT, UFC et CAR) et des représentants du gouvernement.Artème Ahoumey-Zounou, secrétaire général du CPDC, avait publié mardi dernier un communiqué dans lequel il indiquait que « Les membres du CPDC ne parvenant pas toujours à s'entendre sur la question de la facilitation, l'UFC a demandé la suspension des travaux avec l'argumentation suivant : ++en raison de la crise de confiance qui prévaut jusqu'à présent sur le plan national, l'UFC demande le recours à la consultation en cas de blocage des discussions sur tous les sujets relatifs aux réformes politiques (loi électorale, réformes constitutionnelles et institutionnelles prévues par l'accord global APG++ ».

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.

Un refuge efficace contre les moustiques

Santé

Le ministère de la Santé va fournir à la population près d’un million de moustiquaires imprégnées de longue durée d’action (MILDA).