Le RPT répond à l'UFC

22/02/2009
Le RPT répond à l'UFC

Le RPT n'entend pas se faire dicter la marche à suivre concernant le fonctionnement du CPDC, le Cadre permanent de dialogue et de concertation. Répondant aux exigences de l'UFC (opposition) sur la présence d'un facilitateur en cas de blocage, le parti au pouvoir estime que c'est au chef de l'Etat de trancher sur d'éventuelles divergences. Pour le RPT, la raison en est simple, c'est le président lui-même qui a initié le CPDC pour "rechercher  des solutions consensuelles par le dialogue et la Concertation".

Cette structure regroupe les partis représentés à l'Assemblée (RPT, UFC et CAR) et des représentants du gouvernement.Artème Ahoumey-Zounou, secrétaire général du CPDC, avait publié mardi dernier un communiqué dans lequel il indiquait que « Les membres du CPDC ne parvenant pas toujours à s'entendre sur la question de la facilitation, l'UFC a demandé la suspension des travaux avec l'argumentation suivant : ++en raison de la crise de confiance qui prévaut jusqu'à présent sur le plan national, l'UFC demande le recours à la consultation en cas de blocage des discussions sur tous les sujets relatifs aux réformes politiques (loi électorale, réformes constitutionnelles et institutionnelles prévues par l'accord global APG++ ».

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tous mobilisés contre les changements climatiques

Environnement

La Semaine de la diplomatie climatique se déroule du 24 au 30 septembre avec de nombreuses conférences, débats, projection de films.

ACP-UE : début des négociations le 1er octobre

Coopération

Le Groupe central de négociation chargé de préparer les prochaines discussions avec l’UE pour parvenir à un accord post-Cotonou, s’est réuni dimanche à New-York.

Les échecs, c'est la pierre de touche de l'intelligence

Sport

L'Olympiade d'échecs 2018 a lieu du 23 septembre au 8 octobre au Sport Palace de Batoumi, en Géorgie. 

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.