Le Togo sort l’artillerie lourde contre le chômage

19/05/2012
Le Togo sort l’artillerie lourde contre le chômage

Face au défi du chômage, les autorités togolaises caressent l’idée de lancer une "Coalition nationale pour l’emploi des jeunes". Objectif, rassembler les énergies pour créer des jobs, faciliter l’accès au crédit, promouvoir l’auto-entreprise.

Les entreprises privées, le gouvernement et les partenaires au développement sont tout naturellement les acteurs désignés pour un partenariat qui se veut innovant.

C’est une bonne idée, à condition que les pouvoirs publics fassent leur part du chemin, fait remarquer José Kwassi Symenouh, le président de l’association des grandes entreprises du Togo (AGET)

« Le secteur privé est prêt à soutenir cette initiative, mais à condition que le gouvernement mette sur la table quelque chose. Ca doit être du gagnant-gagnant pour toutes les parties. On ne peut pas recruter du personnel supplémentaire sans qu’il y ait en contrepartie une baisse des charges », explique-t-il.

Le Togo, comme ses voisins, est confronté à un taux de chômage important, notamment parmi les jeunes. Il n’existe pas de remède miracle ou de baguette magique pour assurer le plein emploi. En revanche des coups de pousse sont donnés. 

Ainsi, le volontariat permet à de nombreux jeunes de bénéficier d’une première expérience professionnelle rémunérée. Signalons aussi les efforts menés en direction des groupements à la base afin que le monde rural ne soit pas laissé en marge du développement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.