Le Togo souhaite renforcer la protection sociale

29/02/2008
Le Togo souhaite renforcer la protection sociale

Les ministres de douze pays africains membres de la Conférence Internationale de la Prévoyance Sociale(CIPRES) sont en réunion à Lomé.

Ouverte jeudi dans un hôtel de la capitale, cette treizième session ordinaire a dans son agenda, l'adoption d'un plan d'action exercice 2008, le budget qui l'accompagne et l'analyse des conclusions des travaux de relecture des textes de base. L'objectif étant de définir les nouvelles stratégies pour garantir une immunité sociale plus qualitative au sein des pays membres.Le Premier ministre, Komlan Mally, a souhaité que les résultats de ces travaux contribuent à renforcer davantage les liens d'intégration sociale régionale.

Il a mis en exergue la volonté du gouvernement togolais de faire de la protection sociale, un des axes essentiels de son programme. « Le Togo entend mettre en Œuvre un programme de protection sociale orienté principalement vers le développement d'une prise en charge des populations les plus vulnérables ainsi que les travailleurs du secteur informel. » a-t-il indiqué.

La ministre tchadienne de la Fonction publique et du travail, qui préside les travaux de Lomé, a pour sa part insisté sur l'esprit de consensus  dans la conduite des discussions afin que les résultats obtenus contribuent à consolider les fondements de cette institution commune.

Au terme de la conférence, le Togo prendra la présidence de la CIPRES pour un an.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Votez pour eux !

Culture

Toofan a été nominé aux MTV Africa Music Awards dans la catégorie ‘meilleur groupe’

Comment le numérique va changer la vie des agriculteurs

Tech & Web

A Paris, Cina Lawson a expliqué comment la numérique pouvait s'inscrire dans une logique de développement de l'agriculture. 

'Il n'y a pas de fatalité à la famine'

Développement

Le président Faure Gnassingbé a pris part jeudi à New York à un side event sur le thème de l’élimination de la faim.