Le Togo tend vers la parité

08/03/2016
Le Togo tend vers la parité

Les femmes sont de mieux en mieux représentées

Parfois, un mot ou quelques lettres peuvent changer le sens d’une phrase, d’un texte ou dans ce cas-ci d’une journée entière.

En effet, le 8 mars n’est pas ‘la journée de la femme’, mais plutôt ‘la journée des femmes’, et même ‘la journée internationale des droits des femmes’. Pour les militant(e)s, il s’agit précisément de ‘la journée de lutte pour les droits des femmes’.

Cette date sonne comme un rappel du fait que l’égalité des sexes, pour toutes les femmes, est encore loin d’être une réalité. 

Au Togo, la situation n'est pas encore parfaite, en raison des traditions qui ont la vie dure, mais d’importants progrès ont été réalisés pour donner aux femmes davantage de pouvoir et de responsabilités.

Dans un message à l’occasion de cette Journée, la ministre de la Promotion de la femme, Tchabinandi Kolani Yentchare, souligne que 

‘La promotion de la femme, longtemps inscrite dans l’agenda prioritaire du chef de l’Etat, est l’une des préoccupations majeures du gouvernement togolais en quête d’un équilibre social. L’espoir placé dans le potentiel féminin à travers les politiques, programmes, stratégies et projets adoptés et mises en œuvre a renforcé davantage la position du Togo au sein des pays favorables à l’égalité de droit et de fait entre les hommes et les femmes’.

La ministre cite un certain nombre de mesures comme la révision du code des personnes et de la famille, la parité en politique, les campagnes d’accélération de la réduction de la mortalité maternelle, infantile et néonatale, le développement des stratégies de financement pour faciliter l’accès des femmes aux microcrédits, les programmes d’alphabétisation, etc…

‘Aujourd’hui, nous pouvons donc constater au Togo, une bonne représentation des femmes dans toutes les catégories socioprofessionnelles, une amélioration substantielle du niveau d’éducation des filles dans des différents degrés d’enseignement ainsi que des femmes à travers les initiatives d’alphabétisation en milieu rural, une réduction appréciable du taux de mortalité maternelle’, souligne Tchabinandi Kolani Yentchare.

Mais tout n’est évidemment pas réglé en matière de parité. Des obstacles persistent d’ordre socioculturel et économique qui empêchent les femmes d’exercer pleinement leur potentiel au profit du développement.

Le gouvernement entend donc poursuivre sa politique de promotion du genre avec le lancement prochain de nouvelles initiatives.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.