Le boycott des législatives serait une grave erreur

20/10/2012
Le boycott des législatives serait une grave erreur

«La seule arme dont dispose l’opposition togolaise aujourd’hui, c’est la négociation». Tel est le point de vue exposé vendredi par Jean Yaovi Degli (photo), ancien secrétaire général du Barreau pénal international, ancien ministre, avocat au Togo et en France, qui intervenait lors d’une conférence organisée à Lomé par le mouvement « M150 ».

M. Degli s’est étonné que certains représentants de l’opposition radicale rejettent systématiquement toutes les offres de discussions du gouvernement.

Il a déploré le manque de vision de l’opposition « qui n’a jamais su anticiper sur les événements » et mis en garde contre toute tentation d’un boycott des élections législatives.

« Ce serait une grave erreur de la part de l’opposition », a-t-il prévenu.

« Tous les problèmes constitutionnelles que nous connaissons aujourd’hui découlent justement du boycott des législatives de 1999 », a rappelé l’avocat.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires. 

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.