Le boycott des législatives serait une grave erreur

20/10/2012
Le boycott des législatives serait une grave erreur

«La seule arme dont dispose l’opposition togolaise aujourd’hui, c’est la négociation». Tel est le point de vue exposé vendredi par Jean Yaovi Degli (photo), ancien secrétaire général du Barreau pénal international, ancien ministre, avocat au Togo et en France, qui intervenait lors d’une conférence organisée à Lomé par le mouvement « M150 ».

M. Degli s’est étonné que certains représentants de l’opposition radicale rejettent systématiquement toutes les offres de discussions du gouvernement.

Il a déploré le manque de vision de l’opposition « qui n’a jamais su anticiper sur les événements » et mis en garde contre toute tentation d’un boycott des élections législatives.

« Ce serait une grave erreur de la part de l’opposition », a-t-il prévenu.

« Tous les problèmes constitutionnelles que nous connaissons aujourd’hui découlent justement du boycott des législatives de 1999 », a rappelé l’avocat.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Jody Olsen n'est pas une inconnue à Lomé

Coopération

Jody Olsen a été nommé début janvier directrice générale des Peace Corps, les volontaires du Corps de la paix.

Les touristes en quête d'authenticité

Tourisme

L’Agence égyptienne de partenariat pour le développement organise depuis le début de la semaine au Caire un atelier de formation sur l’écotourisme.

Le PNUD offre de la mobilité au HCRRUN

Coopération

Des véhicules 4X4 viennent d'être offerts au Haut Commissariat pour faciliter le processus d'indemnisation. 

Semences israéliennes pour tomates togolaises

Coopération

Le Togo et Israël renforcement leur coopération dans la recherche agricole. Les tests sur la tomate s'annonce très encourageants.