Le boycott des législatives serait une grave erreur

20/10/2012
Le boycott des législatives serait une grave erreur

«La seule arme dont dispose l’opposition togolaise aujourd’hui, c’est la négociation». Tel est le point de vue exposé vendredi par Jean Yaovi Degli (photo), ancien secrétaire général du Barreau pénal international, ancien ministre, avocat au Togo et en France, qui intervenait lors d’une conférence organisée à Lomé par le mouvement « M150 ».

M. Degli s’est étonné que certains représentants de l’opposition radicale rejettent systématiquement toutes les offres de discussions du gouvernement.

Il a déploré le manque de vision de l’opposition « qui n’a jamais su anticiper sur les événements » et mis en garde contre toute tentation d’un boycott des élections législatives.

« Ce serait une grave erreur de la part de l’opposition », a-t-il prévenu.

« Tous les problèmes constitutionnelles que nous connaissons aujourd’hui découlent justement du boycott des législatives de 1999 », a rappelé l’avocat.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.

Un refuge efficace contre les moustiques

Santé

Le ministère de la Santé va fournir à la population près d’un million de moustiquaires imprégnées de longue durée d’action (MILDA).

Lutter efficacement contre le cancer

Santé

Le Togo ambitionne de se doter d’un institut de cancérologie. Pour y parvenir, il a besoin d’argent et de compétences.