Le bureau du CNDS commente les décisions gouvernementales

27/03/2008
Le bureau du CNDS commente les décisions gouvernementales

Le bureau du Conseil national du dialogue social (CNDS), s'est réuni mercredi au palais des congrès de Lomé pour évoquer les décisions du Conseil des ministres relatives au relèvement de l'âge du départ à la retraite au Togo.

A l'ordre du jour également, la question du budget de fonctionnement du conseil et la hausse des prix constatés ces derniers mois dans le pays. Les représentants des syndicats au sein du CNDS ont observé que le gouvernement n'a pas pris en compte toutes leurs remarques concernant les départs à la retraite.

 « Nous avons accepté l'âge fixé pour le départ à la retraite des cadres de catégorie A, mais nous constatons que pour le reste de la fonction publique, le gouvernement ne s'est intéressé qu'aux cadres B et C du secteur de l'enseignement et de la santé. En réalité ce n'est pas ce qui avait été décidé, mais c'est déjà un bon départ, nous poursuivons la négociation » a déclaré l'un des représentants syndicaux.

Le conseil national du dialogue social comprend les représentants du gouvernement, du conseil national du patronat et des centrales syndicales des travailleurs du Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.