Le casse-tête de la transhumance

18/05/2016
Le casse-tête de la transhumance

Ouro-Koura Agadazi, le ministre de l'Agriculture

La question est récurrente. Faut-il interdire la transhumance à l’origine de conflits violents et parfois mortels entre population autochtone et paysans peulhs venus des pays voisins ?

Les pouvoirs publics restent prudents car le sujet est sensible. La position jusqu’à présent consiste à favoriser le dialogue et à faire respecter les périodes légales de transhumance qui cette année s’achèvera au plus tard le 31 mai.

Des incidents sérieux se sont déroulés il y a quelques semaines dans les cantons d’Agbélouvé, Agou-Yiboe, Tchalo et Guerin-Kouka.

Les déplacements saisonniers de bétail existent dans l’ensemble des pays d’Afrique de l’Ouest. C’est un moyen ancestral d’éviter l’épuisement de la végétation. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !