Le collectif veut-il d’un discussion franche et virile ?

02/07/2012
Le collectif veut-il d’un discussion franche et virile ?

Le collectif d’opposants «Sauvons le Togo» avait prétexté la semaine dernière un nécessaire moment de recueillement en hommage aux trois victimes des récentes manifestations pour ne pas donner suite au dialogue proposé par le gouvernement. 

Les victimes sont sorties de l’imagination fertile des animateurs de ce mouvement qui par ailleurs ont une interprétation très personnelle de la notion de recueillement.

La preuve, dimanche, ils ont tenté de mobiliser leurs sympathisants à Lomé. Le meeting n’a pas eu lieu ; la police s’étant déployée sur le site.

Furieux, le coordinateur du collectif, Zeus Ajavon, a menacé de ne plus participer à aucun dialogue.

Or, c’est bien lui et ses amis qui réclament une modification des récentes lois électorales. Les manifestations sont contre-productives. Rien de mieux qu’une discussion virile autour d’une table. Mais le collectif ne semble pas y être prêt. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.