Le collectif veut-il d’un discussion franche et virile ?

02/07/2012
Le collectif veut-il d’un discussion franche et virile ?

Le collectif d’opposants «Sauvons le Togo» avait prétexté la semaine dernière un nécessaire moment de recueillement en hommage aux trois victimes des récentes manifestations pour ne pas donner suite au dialogue proposé par le gouvernement. 

Les victimes sont sorties de l’imagination fertile des animateurs de ce mouvement qui par ailleurs ont une interprétation très personnelle de la notion de recueillement.

La preuve, dimanche, ils ont tenté de mobiliser leurs sympathisants à Lomé. Le meeting n’a pas eu lieu ; la police s’étant déployée sur le site.

Furieux, le coordinateur du collectif, Zeus Ajavon, a menacé de ne plus participer à aucun dialogue.

Or, c’est bien lui et ses amis qui réclament une modification des récentes lois électorales. Les manifestations sont contre-productives. Rien de mieux qu’une discussion virile autour d’une table. Mais le collectif ne semble pas y être prêt. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.