Le danseur de Balafon chez Faure

15/02/2008
Le danseur de Balafon chez Faure

Le président du Comité Interparlementaire de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), le Burkinabè Mélégué Maurice Traoré a été reçu jeudi par le chef de l'Etat togolais Faure Gnassingbé.

L'ancien président de l'Assemblée nationale du Burkina, surnommé dans son pays le danseur de Balafon, est allé rendre compte du séminaire sur les droits de l'homme organisé par son institution à l'intention des députés togolais."Nous avons commencé nos travaux hier et j'ai tenu à rencontrer le président, afin de lui expliquer ce que nous faisons et surtout pour recueillir ses recommandations et ses conseils", a déclaré M.Mélégué à la sortie de l'entretien.

Le Comité Interparlementaire de l'UEMOA est l'un des organes de contrôle de l'Union.

Il joue un rôle consultatif et d'animation des débats sur l'intégration.

Ce Comité reçoit et examine le rapport annuel de la Cour des Comptes de l'UEMOA et suit les avis et recommandations du Conseil des Ministres de l'institution régionale dans le cadre de l'harmonisation des politiques de prix et de la procédure de surveillance multilatérale des politiques économiques des Etats membres.

Il est composé de 5 députés par pays, soit 40 membres qui se réunissent au moins une fois par an.

Outre le Togo, l'UEMOA est composé de sept autres pays membres : Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.