Le dernier contestataire

31/10/2007
Le dernier contestataire

La Cour constitutionnelle "n'a pas dit le droit" lors de la proclamation mardi des résultats définitifs des élections législatives du 14 octobre, a estimé mercredi l'Union des forces de changement (UFC) dirigée par l'opposant Gilchrist Olympio. "L'UFC a pris connaissance des résultats proclamés (...). Nous constatons une fois encore que la Cour constitutionnelle n'a pas dit le droit", a déclaré lors d'une conférence de presse Jean Pierre Fabre, secrétaire général de l'UFC.

La Cour a confirmé que le Rassemblement du peuple togolais (RPT, au pouvoir) avait remporté la majorité absolue au parlement, avec 50 sièges sur 81, lors des premières législatives pluralistes depuis la mort en 2005 du général Gnassingbé Eyadéma. Selon la cour, l'UFC a gagné 27 sièges de députés et quatre ont été enlevés par le Comité d'action du renouveau de Yawovi Agboyibo, l'actuel Premier ministre.

"Les résultats proclamés par la Cour à titre définitif ne sont ni crédibles, ni acceptables et ne reflètent en rien la volonté exprimée par les populations", a déclaré M. Fabre. "L'UFC demande à la Cour de jouer le rôle que la loi lui confère en reprenant un examen sérieux des requêtes suivant une procédure de révision", a-t-il dit, en invitant les populations à rester "vigilantes".

Le parti d'Olympio avait dénoncé des irrégularités et exigé le recomptage des voix. Mais la Cour constitutionnelle a rejeté tous les recours reçus.

L'ensemble des missions internationales d'observateurs présentes au Togo a considéré que ce scrutin avait été transparent et démocratique.

La France a jugé mercredi que ces législatives avaient constitué "une étape déterminante vers le renforcement du processus démocratique" et "la normalisation des relations avec la communauté internationale".

L'UFC participait aux législatives pour la première fois depuis le début du processus démocratique en 1990.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés.