«Le dialogue est utile pour l’apaisement politique»

19/11/2012
«Le dialogue est utile pour l’apaisement politique»

Après avoir claqué la porte du dialogue vendredi dernier, l’ANC se dit prêt à revenir. C’est du moins ce qu’à laissé entendre lundi Patrick Lawson (photo), le vice-président de ce parti d’opposition.

«Si on nous appelle, nous irons au dialogue et la première question que nous poserons au gouvernement est quelle est sa proposition ou sa contre-proposition par rapport aux suggestions que nous avons faites. Notre souci est de ne plus nous engager dans un dialogue sans fin qui n’apportera rien à la classe politique et au peuple togolais. Notre souhait est, qu’après ce dialogue, les élections transparentes puissent être organisées qui donnent un vainqueur et un vaincu de façon claire », a-t-il déclaré.

Pour une fois modéré dans ses propos - on ne peut que s'en féliciter -, ce responsable politique souligne que le dialogue est utile pour l’apaisement politique. « Il est nécessaire qu’entre frères togolais on puisse discuter ».

Depuis le mois de juin, l’ANC avait rejeté les différentes offres du gouvernement pour débattre du processus électoral à venir.

 Des elections legislatives et locales doivent se dérouler au Togo prochainement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Burundi : la délicate mission d’Edem Kodjo

Diplomatie

L’ancien Premier ministre togolais Edem Kodjo a été désigné par l’Union africaine en qualité de médiateur dans la crise politique qui secoue le Burundi.

Tom Saintfiet opérationnel dès la semaine prochaine

Sport

Le nouveau sélectionneur des Eperviers, le Belge Tom Saintfiet, devrait signer officiellement son contrat la semaine prochaine à Lomé.

Sujet prématuré et inapproprié

Cédéao

L'idée d'amender le protocole de la Cédeao sur la démocratie et la bonne gouvernance a été envisagée lors des préparatifs de la 47e session de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l’organisation qui s’est déroulée en début de semai...

Rétablir l’honneur de la justice

Justice

Le corporatisme judiciaire est ainsi fait que lorsqu’il s’enfonce dans l’erreur il faut une trentaine d’années pour que la vérité se rétablisse.