Le dialogue politique se poursuit

28/02/2012
Le dialogue politique se poursuit

Les discussions entre le gouvernement et les partis politiques, notamment le CAR, l’ANC et le RPT ont repris mardi à Lomé.

Le premier ministre Gilbert Houngbo avait à ses côtés Pascal Bodjona et Esso Solitoki pour le RPT (au pouvoir), Yawovi Agboyibo et Jean Kissi pour le CAR (opposition) ainsi que Jean-Pierre Fabre et Patrick Lawson représentant l’ANC (opposition).

Les discussions ont porté sur le rapport e la CNDH  et sur la libération des étudiants arrêtés à Kara en marge d’une manifestation.

Selon le communiqué officiel publié à l’issue de la rencontre le gouvernement a apporté au CAR et à l’ANC, - qui avaient fait de ces questions une préalable à la reprise des discussions - des clarifications.

S’agissant du rapport de la Commission nationale des droits de l’homme, «le gouvernement a réitéré sa volonté, exprimée dans son communiqué du 20 février, d’étudier avec objectivité le rapport de la CNDH et de prendre les mesures  appropriées pour la consolidation de l’Etat de droit dans notre pays »

 Voici le communiqué du gouvernement

A la séance du dialogue tenue le mardi 21 février 2012, l’ANC et le CAR ont demandé la suspension des travaux en attendant que le gouvernement apporte des clarifications sur l’existence de deux rapports de la CNDH sur les allégations de torture et sur les allégations de disparition du Président de la CNDH. Le gouvernement et le RPT en ont pris acte.

Une délégation du dialogue a demandé par la même occasion au Premier Ministre la libération des étudiants de l’Université de Kara arrêtés lors des manifestations de mi février 2012.

A la reprise des travaux ce mardi 28 février 2012, le gouvernement a apporté des clarifications et a annoncé que les étudiants ont été libérés. Le gouvernement a réaffirmé avoir pris acte du rapport authentique de la CNDH.

Suite à ces clarifications, le CAR et l’ANC ont exprimé leur insatisfaction quant à l’explication fournie par le gouvernement sur l’origine du premier rapport et ont insisté sur la nécessité d’avoir des clarifications complémentaires. Ils ont demandé que les recommandations contenues dans le rapport de la CNDH soient mises en œuvre.

Dans sa réponse, le gouvernement a réitéré sa volonté exprimée dans son communiqué du 20 février 2012 d’étudier avec objectivité le rapport de la CNDH et de prendre les mesures appropriées pour la consolidation de l’Etat de droit dans notre pays.

Un point sera fait par le gouvernement à chaque réunion sur l’étude et la mise en œuvre des recommandations du rapport dans les meilleurs délais.

La prochaine réunion aura lieu le 5 mars 2012.

En photo : Jean-Pierre Fabre, le leader de l’ANC mardi à la Primature 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.