Le futur de l'agriculture passe par les agropoles

24/06/2016
Le futur de l'agriculture passe par les agropoles

Ouro-Koura Agadazi

Pilier de la relance du secteur agricole, le PNIASA (Programme national d’investissement agricole et de la sécurité alimentaire) arrivera à son terme l’année prochaine. 

Financé par l’Etat et ses partenaires pour plus de 600 milliards de Fcfa, il a permis de relancer un secteur jadis en crise.

Lors d’une nouvelle mission d’évaluation les représentants de la Banque mondiale, du Fonds international de développement agricole (FIDA), de la BOAD, de la BIDC, les participants ont dressé un bilan global des initiatives engagées en matière de développement agricole d’entreprenariat rural, de productivité. 

L’agriculture togolaise va mieux, c’est une évidence et le PNIASA a été déterminant dans le relance du secteur malgré ses imperfections, notamment les problèmes relatifs au décaissement.

Le PNIASA a permis au Togo de parvenir à la sécurité alimentaire et même de dégager des excédents., de réduire de moitié le taux de sous-alimentation.

Les autorités togolaises réfléchissent à l’après 2017.

L’idée, explique Ouro-Koura Agadazi, le ministre de l’Agriculture, est de conserver les acquis du Programme qui a fait ses preuves, mais d’y ajouter le volet agropoles dans la région de Kara.

La vision du gouvernement est de passer d’une agriculture familiale de subsistance, à une agriculture commerciale’.

L’idée est d’inciter le secteur privé à monter des unités de transformation au sein d’un agropole situé sur une réserve foncière proche des centres de production et des axes routiers majeurs.

Le création de technopoles agro-alimentaires est estimée à au moins 25 milliards de Fcfa par la Banque africaine de développement  (BAD) ; le recours à un partenariat public-privé est donc nécessaire.

L’agropole consiste à proposer sur un même lieu, toutes les conditions pour créer, développer et implanter les projets agroalimentaires : un incubateur et une pépinière d'entreprises, des bureaux et des unités de production modulables, l'accompagnement des entreprises, une plateforme technologique et un laboratoire d’analyses physico-chimiques

L’agriculture occupe plus de 70% de la population et contribue pour plus de 38% au PIB national.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Stimuler les investissements dans les infrastructures

Développement

Abidjan accueille pendant deux jours une table ronde régionale sur la gouvernance et les outils dans le domaine des infrastructures. 

Gestion externe des hôpitaux publics

Santé

Le Togo s’est lancé dans une politique de gestion externe des hôpitaux publics. L’objectif est de parvenir à meilleure qualité des soins.

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.

Arnaques à la petite semaine

Faits divers

Pour fidéliser leurs abonnés, les opérateurs de téléphonie mobile (Moov et Togo Cellulaire) multiplient les opérations commerciales et autres jeux-concours.