Le gouvernement fixe un nouveau cap

11/12/2015
Le gouvernement fixe un nouveau cap

Le potentiel existe, reste à l'exploiter

Les réformes du secteur agricole, entreprises au lendemain de la crise alimentaire mondiale de 2008, ont permis au Togo de réaliser des performances appréciables, notamment grâce au Programme national d’investissement et de sécurité alimentaire (PNIASA). Cependant, les résultats obtenus ne permettent pas pour l’instant à l’agriculture de contribuer de manière soutenue et durable à l’accélération de la croissance économique. Tel est le constat dressé lors d’une communication présentée vendredi en conseil des ministres.

Le gouvernement entend franchir une nouvelle étape dans le processus de modernisation du secteur grâce à la création de filières de transformation, au développement de l’agro-industrie, basée sur les PME/PMI et à une plus grande ouverture vers  les marchés nationaux et internationaux. 

Ce dispositif intègre également le volet innovation technologique adaptée à l’agriculture.

Enfin, il est prévu de mettre en place un cadre institutionnel dédié et des instruments de soutien, adaptés aux nouvelles orientations.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.