Le gouvernement fixe un nouveau cap

11/12/2015
Le gouvernement fixe un nouveau cap

Le potentiel existe, reste à l'exploiter

Les réformes du secteur agricole, entreprises au lendemain de la crise alimentaire mondiale de 2008, ont permis au Togo de réaliser des performances appréciables, notamment grâce au Programme national d’investissement et de sécurité alimentaire (PNIASA). Cependant, les résultats obtenus ne permettent pas pour l’instant à l’agriculture de contribuer de manière soutenue et durable à l’accélération de la croissance économique. Tel est le constat dressé lors d’une communication présentée vendredi en conseil des ministres.

Le gouvernement entend franchir une nouvelle étape dans le processus de modernisation du secteur grâce à la création de filières de transformation, au développement de l’agro-industrie, basée sur les PME/PMI et à une plus grande ouverture vers  les marchés nationaux et internationaux. 

Ce dispositif intègre également le volet innovation technologique adaptée à l’agriculture.

Enfin, il est prévu de mettre en place un cadre institutionnel dédié et des instruments de soutien, adaptés aux nouvelles orientations.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.

Réponse rapide en faveur des populations défavorisées

Développement

Le PNUD a signé vendredi deux nouvelles conventions qui vont permettre d'étoffer les stratégies du PUDC de lutte contre la pauvreté.