Le gouvernement n'est pas sourd aux revendications des fonctionnaires

11/04/2013
Le gouvernement n'est pas sourd aux revendications des fonctionnaires

Le ministre du Travail, Yacoubou Hamadou, a dénoncé jeudi les déclarations de ceux qui font croire que le gouvernement est opposé à tout dialogue avec les syndicats de fonctionnaires.

«Il est faux de dire qu’un gouvernement est sourd aux revendications lorsqu’il fait adopter un texte de loi un dimanche », a déclaré le ministre en référence au vote par les députés, en début d’année, du nouveau statut de la fonction publique.

« Je peux vous assurer que le gouvernement est toujours disposé à discuter avec les centrales syndicales et notre objectif est que nous puissions améliorer les conditions de vie de nos concitoyens », a ajouté Hamadou Yacoubou.

Une grève de 72h a été déclenchée par la Synergie des travailleurs du Togo (STT). Les 6 grandes centrales syndicales du Togo ne se sont pas associées à ce mouvement. La STT exige du gouvernement une négociation en tête à tête alors que les autorités souhaitent associer l’ensemble des syndicats compte tenu de l’importance des questions concernant l’amélioration des conditions de travail des fonctionnaires.

Photo : des élèves parfois très jeunes « manifestent » jeudi à Lomé

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Grand Prix de la Kozah : victoire de Hamza Assoumanou

Sport

La première édition du tour cycliste  'Grand Prix de la Kozah' a été remportée jeudi par Hamza Assoumanou de l’équipe Bike Aid (Kpalimé).

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.