Le gouvernement s’exprimera le moment venu

04/06/2014
Le gouvernement s’exprimera le moment venu

Gilbert Bawara

Gilbert Bawara, le ministre de l’Administration territoriale, a précisé mercredi que le gouvernement ne ferait aucun commentaire sur les concertations politiques qui se sont achevées hier.

‘Le gouvernement a toujours été clair sur son rôle d’observateur. Il n’a pas été impliqué dans les discussions’, a-t-il déclaré.

Aucune réaction officielle n’est donc à attendre, mais les autorités se prononceront le moment venu sur les réformes.

Le rapport final des pourparlers entre majorité et opposition parlementaire sera transmis au Premier Ministre Séléagodji Ahoomey-Zunu dans les jours qui viennent.

Certains partis de l’opposition n’ont pas voulu y apposer leur signature estimant qu’un consensus sur les 12 points à l’ordre du jour n’avait pas été atteint.

L’ANC ou l’ADDI tentent d’obtenir une limitation du mandat présidentiel à deux termes de 5 ans avec rétroactivité immédiate. Une tentative pour empêcher une éventuelle candidature du président Faure Gnassingbé en 2015.

Ce principe de rétroactivité ne peut s’appliquer à des lois fondamentales. Il s’agit d’une norme internationale et pas seulement togolaise.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Spectaculaire progression du Togo

Développement

Le Togo enregistre une très forte progression en matière de développement humain, selon l'index Mo Ibrahim publié lundi.

Approches innovantes et méthodiques

Développement

Les bénéficiaires de projets de développement initiés par le PNUD ne sont pas assez impliqués dans leur réalisation.

Tony Blair auprès du monde rural

Coopération

Tony Blair a séjourné à Lomé le 17 novembre pour la troisième fois depuis le début de l’année.

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).