Le gouvernement va encadrer les loyers

05/12/2011
Le gouvernement va encadrer les loyers

Komlan Nunyabu (photo) tape du poing sur la table. Le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat veut mettre un terme à l’anarchie dans le secteur de l’immobilier où les loyers flambent dans le résidentiel comme dans le commercial.

L’idée est de règlementer le secteur avec des barèmes qui correspondent à des critères précis.

Ainsi pour les bureaux et les boutiques, seront pris en compte la localisation commerciale.  Un magasin situé dans une zone de chalandise a évidemment plus de valeur.

Pour les maisons et les appartements, la qualité du quartier, la proximité et l’éloignement du centre ville sont autant d’éléments qui peuvent faire fluctuer le prix des loyers.

«La demande de logement étant plus forte que l’offre, il s’est installé depuis quelques années, un système très complexe de location, basé sur la fluctuation des valeurs locatives, au gré des propriétaires d’immeubles, des agents immobiliers et d’autres acteurs », explique M. Nunyabu qui souhaite préserver les intérêts des locataires et des propriétaires.

Un avant-projet de décret sera présenté prochainement en Conseil des ministres ; il vise à remplacer la loi du 22 décembre 1961, totalement dépassée. 

Le Togo n’est pas le seul pays de la région à observer une hausse incontrôlée des prix de l’immobiliser. Même phénomène en Côte d’Ivoire et au Bénin.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Grand Prix de la Kozah : victoire de Hamza Assoumanou

Sport

La première édition du tour cycliste  'Grand Prix de la Kozah' a été remportée jeudi par Hamza Assoumanou de l’équipe Bike Aid (Kpalimé).

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.