Le gros bide de l'opposition

14/04/2018
Le gros bide de l'opposition

Aucun manifestant n'était visible dans les rues de Lomé

Les opposants et leurs relais dans les médias avaient juré d’organiser une manifestation monstre ce samedi à Lomé.

Vœu pieux. Pas le moindre signe d’un cortège dans les rues de la capitale. La manifestation avait été interdite et les forces de l’ordre prépositionnées aux carrefours sensibles.

De toute façon, le jour avait été mal choisi en raison de la tenue d’un sommet extraordinaire de la Cédéao. Pas question d’accepter le moindre trouble avec la présence de plus d’une dizaine de chefs d’Etat dans les murs.

La liberté de manifester est un droit au Togo. Mais en raison de la tenue du dialogue politique, il a été convenu de proscrire tout rassemblement ou marches de protestation pendant les discussions.

L’opposition aura tout loisir d’organiser de nouvelles manifestations une fois les pourparlers achevés.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.

L'empreinte du Togo

Culture

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un concours photos. Le vote se déroule en ligne.

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer.