Le « pacificateur » séjourne à Lomé

06/03/2008
Le « pacificateur » séjourne à Lomé

Vital Kamerhe, le président de l'Assemblée nationale de la République démocratique du Congo (RDC) effectue depuis mercredi une visite officielle à Lomé.

Il s'est entretenu avec son homologue Abbas Bonfoh et s'est rendu à Pya pour y rencontrer le chef de l'Etat, Faure Gnassingbé. Les deux hommes ont parlé du renforcement de la coopération entre la RDC et le Togo. Une relation parlementaire plus étroite va également se mettre en place entre les deux institutions renouvelées récemment. Vital Kamerhe fut l'une des personnalités marquantes du processus de paix en république démocratique du Congo, il fut même surnommé « le Pacificateur ».

Après avoir été dans plusieurs cabinets ministériels, dont ceux de Mushobekwa Kalimba wa Katana et du général Denis Kalume Numbi, il fut nommé commissaire général adjoint du gouvernement chargé des relations avec la MONUC pour devenir enfin titulaire en tant que commissaire général du Gouvernement chargé du suivi du processus de paix dans la région des Grands Lacs, poste qu'il a occupé jusqu'à sa nomination comme ministre de la Presse et de l'Information dans le gouvernement de transition en 2003.

Avant de devenir politicien, il a mené une carrière scientifique à l'Université de Kinshasa comme économiste.

Il est président de l'Assemblée nationale depuis décembre 2006.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.